Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /home/www/vestris/www/config/ecran_securite.php on line 283

Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/vestris/www/config/ecran_securite.php on line 284
Société Auguste Vestris - Margaret Craske (1892-1990)
  Auguste Vestris


Titre
 

Etude de certaines difficultés de la technique classique

Dans la même rubrique
In the same section


La Scuola Hamlyn
Les Mémoires d’Enrico Cecchetti publiés en Russie
La sculpture en Tutto Tondo : quelques éclairages
Réflexions sur les principes de la Méthode Cecchetti
Mon apprentissage auprès de Vincenzo Celli
Souvenirs d’Attilia Radice
Une Méthode centrée sur l’humain
Margaret Craske
Enrico Cecchetti dans les ghettos de New York
Le Sbalzo en France
Durées
L’enseignement de Margaret Craske
Margaret Craske (1892-1990)
Introduction

Les rubriques
All sections :













 

Margaret Craske (1892-1990)
19 mars 2016

Printable version / Version imprimable   |  111 visits / visites

L’influence d’Enrico Cecchetti sur la danse aux Etats-Unis est proprement immense. On la doit avant tout à Vincenzo Celli, son dernier disciple en Italie et dont il a souvent été question au cours des Grandes Leçons au Centre de danse du Marais, mais aussi à Margaret Craske, qui fut parmi ses tout-premiers disciples en Angleterre et à qui nous rendrons hommage aujourd’hui également. C’est d’ailleurs son élève Elisabeth Schwartz, Inspectrice de la Danse des Conservatoires de la Ville de Paris, qui présentera nos travaux ce soir.

JPEG
Margaret Craske, années 20.

Née en 1892 à Norfolk, Margaret Craske a dansé avec les Ballets Russes de Diaghilev où elle devient l’élève d’Enrico Cecchetti. En 1923, lorsque Cecchetti repartit en Italie, c’est à elle qu’il confia son studio de West Street à Londres (et qu’elle allait à son tour confier à Margaret Saul). A West Street, elle enseigna à des artistes qui allaient acquérir une renommée mondiale, tels Anthony Tudor, Hugh Laing, Margot Fonteyn, Robert Helpmann, Frederick Ashton ou Peggy van Praagh, fondatrice de l’Australian Ballet.

A l’invitation de Ninette de Valois, elle devint maître de ballet du Sadlers’ Wells Ballet, avant de partir vivre en Inde entre 1939 et 1946 auprès du mystique d’origine zoroastrienne Meher Baba ; il n’en sera pas question ici. En 1946, Antony Tudor l’invita à devenir maître de ballet pour l’American Ballet Theater. En 1950, ABT et le Metropolitan Opera House ont ouvert ensemble une école, Metropolitan Opera Ballet School, que Mlle Craske a dirigé pendant 20 ans. Puis elle a enseigné à la Juilliard School, Ballet Arts, la Manhattan School of Dance et à Jacob’s Pillow. Elle continua à enseigner à la Manhattan School jusqu’à l’âge de 94 ans. Aux Etats-Unis, on compte parmi ses élèves les étoiles Melissa Hayden, Nora Kaye, Carmen Mathe, Paul Taylor, Carolyn Brown (chez Merce Cunningham), Agnes B. deMille, Sallie Wilson et Pina Bausch.

Margaret Craske est l’auteur de deux livres fondamentaux sur la technique d’Enrico Cecchetti : The Theory and Practice of Allegro in Classical Ballet (avec C. W. Beaumont, 1950), et The Theory and Practice of Advanced Allegro in Classical Ballet (avec Derra de Moroda, 1956).