Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /home/www/vestris/www/config/ecran_securite.php on line 283

Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/vestris/www/config/ecran_securite.php on line 284
Société Auguste Vestris - Enrico Cecchetti aujourd’hui
  Auguste Vestris


Titre
 

Evenements / Events

Dans la même rubrique
In the same section


Etude de certaines difficultés de la technique classique
La Révolution Stépanov !
Stage et conférence Escuela Bollera à Gênes, Italie
Raul Signore di Crechi, ossia della tirannide repressa
Enrico Cecchetti aujourd’hui
Enrico Cecchetti Today
LAUREN ANDERSON, Etoile du Houston Ballet
第3回ブルノンヴィル・サマー・セミナーin東京
オーギュスト・ヴェストリス・ソサエティー と マスタークラス
Gustave Ricaux à Rome
L’Espagne et l’Escuela Bolera dans l’imaginaire de Bournonville et Cecchetti
Un bouquet de paradoxes :
la Cinquième Position

Inscription liste de diffusion
Grande Leçon en l’honneur d’Alexander Pouchkine
Le Style, terrain de jeu de l’Imaginaire

Les rubriques
All sections :













 

Enrico Cecchetti aujourd’hui
6 septembre 2014

Printable version / Version imprimable   |  1017 visits / visites

Paris et Londres, septembre 2014

Nouveau documentaire :
« Principes sous-tendant les célèbres
Six jours de la semaine d’Enrico Cecchetti »

avec Muriel Valtat et Julie Cronshaw

Chers amis, chers collègues,

D’abord, et grâce au partenariat avec le Centre de danse du Marais et aux dons de nombreux citoyens, la Société Auguste Vestris a pu inviter la ballerine américaine Lauren Anderson en France au mois de mars 2014. Sa tournée d’enseignement a connu un tel succès qu’elle est attendue de nouveau pour le mois de février 2015 (La brochure complète est téléchargeable en format pdf, et un rapport complet est disponible ici.

Et quelle surprise « Vestris » nous a-t-il concoctée ?

Etape Numéro Un du projet Enrico Cecchetti, août 2014 !

Cela fait plusieurs années que Julie Cronshaw et le Conseil d’administration de Vestris cherchaient un professionnel connaissant la méthode d’Enrico Cecchetti et disposé à tourner un film pédagogique. Le film n’étant pas destiné à expliciter le Syllabus (le curriculum officiel de l’Enrico Cecchetti Diploma) mais plutôt les principes sur lesquels reposent les célèbres Six Jours de la semaine .

Pourquoi devrais-je m’intéresser
à la Méthode Cecchetti ?

Sa Méthode exige non des dons physiques exceptionnels mais de l’adresse et de l’habileté, et repose sur trois axes : l’acquisition d’une technique littéralement transcendantale, la maîtrise de toute l’étendue du vocabulaire y compris de nombreux pas aujourd’hui disparus en raison de leur extrême difficulté et un jugement artistique cultivé et très sûr.

Bien comprise, sa Méthode chasse la fatigue et régénère l’artiste corps et esprit. Quant aux chorégraphes, ils y trouveront un terrain de jeu et une belle source d’idées nouvelles.

Pourquoi avez-vous tardé autant
à faire ce documentaire ?

En 1941 or 42, Leonid Massine (lui-même disciple de Cecchetti), souhaitant préserver la danse de Vincenzo Celli, dernier élève privé de Cecchetti, a tourné à New York un film en noir et blanc de Celli aux côtés d’une Ballerine Inconnue, dont la technique relève du « Il faut le voir pour le croire ». Ce précieux document de Massine, qui nous a été envoyé par le professeur Diane Carney de la Nouvelle Orléans, film muet et très endommagé par le temps, ne convient donc pas à fins pédagogiques plus générales. Il a fallu trouver des moyens nouveaux.

Jusqu’à la première semaine de juin 2014, nous avions cherché, en vain, un artiste non seulement volontaire, mais surtout capable d’illustrer la Méthode, car celle-ci n’est plus enseignée au niveau professionnel que dans de très rares écoles de par le monde.

Ce qui plus est, nous cherchions un homme de théâtre, avec une grande maturité scénique.

Eureka ! Une ballerine résidant au Québec et qui venait de passer l’Enrico Cecchetti Diploma a soudainement accepté de relever le défi ! Il s’agit de Muriel Valtat, élève d’Yvonne Cartier, RAD Solo Seal, Enrico Cecchetti Diploma, ex-First Soloist du Ballet Royal (Covent Garden), professeur à l’Ecole supérieure de Danse du Québec.

Sur le champ la décision fut prise de filmer (août 2014). Aux studios de MovingEast (Stoke Newington, Londres), George Massey, jeune cinéaste et ex-danseur lui-même, a rejoint l’équipe avec la pianiste Morta Grigaliunaite (Royal College of Music) et sur six jours, du 12 au 17 août 2014, le documentaire a été tourné !

Que propose le documentaire ?

Vu les moyens à la disposition de « Vestris », il était hors question de filmer les 128 enchaînements des Jours de la Semaine. Notre propos a donc été de filmer avec Mademoiselle Valtat une sélection prise de chaque Jour, afin de démontrer les principes sur lesquels repose le travail dudit Jour dans leur pourquoi et comment.

Pour le travail de la pointe, Madeline Ciokajlo-Squire, ex-élève de Mlle Cronshaw aujourd’hui avec Scottish Ballet, démontre le principe du sbalzo, le petit saut sur la pointe (« le relevé dessous » selon Fernand Lallemant), et sa relation à la ligne d’aplomb puis aux pirouettes et diagonales virtuoses de Cecchetti.

Le documentaire présente également des interviews avec Muriel Valtat, Julie Cronshaw, George Massey et Morta Grigaliunaite.

Plus quelques surprises. Attachez vos ceintures !

Que ferez-vous avec le documentaire ?

Une fois édités, les films seront mis à la disposition du monde de la danse via un canal YouTube dédié, The CecchettiConnection, par segments d’environ 10 à 12 minutes, avec explications.

Il faut souligner que cette aventure, qui a déjà exigé plusieurs semaines de travail non-rémunéré par toute l’équipe, est strictement pédagogique et non-commerciale.

Tout ceci pour dire que nous avons besoin de votre aide pour que le projet prenne son envol.

Quel est le budget ?

Le budget total représente environ 6500 euro ainsi :

  • Frais de voyage des artistes : environ 1300 euro
  • Honoraires des artistes : circa 2300 euro
  • Location des studios (cinq heures par jour pour six jours) : environ 460 euro
  • Editer le film : 2500 euro minimum

Au jour d’aujourd’hui, la Société Auguste Vestris y a investi 3000 euro ; pour tout mener à bien, des donateurs et sponsors sont indispensables !

Et la prochaine étape ?

Au mois de juillet ou août 2015, nous souhaitons filmer les enchaînements de Cecchetti qui conviennent particulièrement à la technique des hommes. Si vous êtes vous-même danseur confirmé et souhaitez participer, veuillez nous contacter sans tarder. 

Que puis-je faire tout de suite ?

Faire une contribution directement sur le site HelloAsso !

Sinon, veuillez envoyer un chèque (sur une banque française exclusivement) à l’ordre de la Société Auguste Vestris à cette adresse :

Société Auguste Vestris
Maison des Associations, Boîte à Lettres 75
206 Quai de Valmy, 75010 Paris

Ou bien par virement bancaire à l’adresse IBAN :

Société Auguste Vestris
FR76 4255 9000 0341 0200 1802 332
BIC Code CCOPFRPPXXX
Crédit coopératif (Agence Gare de l’Est)
CS 60019, 102 Boulevard Magenta, 75479 Paris cedex 10

Tous ceux qui contribuent au-delà de 100 euros recevront le documentaire au complet sur DVD (Copyright Société Auguste Vestris). A ces fins, veuillez nous envoyer votre adresse résidentielle.

Méritant, nous en sommes persuadés, la même considération que les tableaux, sculptures et édifices de l’Italie mais combien plus fragile, ce trésor de l’art italien doit aller vers une nouvelle génération de danseurs, et un nouveau public.

Le Conseil d’Administration de « Vestris » souhaite remercier pour sa contribution artistique Suzanne Plante de Montréal, Examinatrice pour la Société Cecchetti du Canada.

Julie Cronshaw (FISTD)
Membre Fondateur, Membre du Conseil de la Société Auguste Vestris

KL Harriet Kanter
Présidente, Société Auguste Vestris