Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /home/www/vestris/www/config/ecran_securite.php on line 283

Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/vestris/www/config/ecran_securite.php on line 284
Société Auguste Vestris - Lauren Anderson
  Auguste Vestris


Titre
 

Lauren Anderson en France

Dans la même rubrique
In the same section


A Report on Lauren Anderson’s Trip to France
Atteindre un but moral par des moyens moraux
Marian Anderson (1897-1993)
Cassa Pancho
Project Plié
Dance for All
Johaar Mosaval
Virginia Johnson
Joseph Rickard et le First Negro Classic Ballet
Doris W. Jones (1914-2006), Claire Haywood (1920 ? – 1978)
Marion Helene Durham Cuyjet
Therrell C. Smith
Historique du Houston Ballet
Introduction : sortir des confins de notre propre nature
Lauren Anderson

Les rubriques
All sections :













 

Lauren Anderson
16 mars 2014

Printable version / Version imprimable   |  269 visits / visites

JPEG
Lauren Anderson
« Je me souviens des gens qui me disaient "vous ne serez jamais ballerine, car vous n’avez pas la conformation physique qu’il faut". Ils auraient sans doute souhaité ajouter "et vous n’avez pas la couleur qu’il faut non plus", mais ils se sont bien gardés de le dire ! dit-elle en riant. Grave erreur ! Car dès que l’on m’assène des "vous ne pouvez pas … ! vous ne devez pas … !" il est à 100% certain que je trouverai le moyen de le faire ! A l’époque, Ben Stevenson, qui était notre Directeur, m’a dit "dans l’art, la seule couleur est celle que l’on pose au pinceau sur une toile". » Interview du 29 février 2012 avec YourHoustonNews

Cliché : Todd Spoth.

Née en 1965 à Houston au Texas, Mademoiselle Anderson est entrée à l’âge de sept ans à l’Académie Ben Stevenson, l’école de Houston Ballet. En 1983 elle rejoint le Houston Ballet pour y danser jusqu’à sa retraite de la scène en 2006. En 1990, elle devient la première étoile Afro-américaine du Houston Ballet et l’une des rares Afro-américaines à être nommée au rang d’étoile au sein d’une importante formation classique. Tant aux USA qu’en tournée de par le monde, elle danse les principaux rôles dans tous les grands classiques.

Ben Stevenson a créé pour elle le rôle-titre dans Cleopatra ; Anna Kisselgoff, la critique du New York Times, l’a comparée à l’actrice italienne légendaire, Eleonora Duse.

En 1990, Mademoiselle Anderson a reçu le Special Jury Award lors de l’USA International Ballet Competition et en 1996, l’International Critics Award au Chili. En avril 1999, elle a fait la couverture de Dance Magazine. Elle a été le sujet d’articles dans les revues People et Pointe, et l’invitée des émissions de télévision A&E Breakfast with the Arts, CBS News Sunday Morning, et To Tell the Truth. De nombreuses distinctions lui ont été octroyées notamment par la Martin Luther King Foundation, la Législature du Texas, le Congrès des USA, la Coalition of 100 Black Women, l’Urban League, l’Asian Chamber of Commerce ou le Conseil Municipal de Houston.

En janvier 2007, Mademoiselle Anderson a été nommée responsable des programmes de diffusion et sensibilisation culturelle pour enfants défavorisés au sein de Houston Ballet (Artistic Outreach Associate) et donne également des conférences et « master class » dans les écoles publiques de Houston.